CR Changement d’embrayage sur FJ 1200

 

 

Niveau facile

Clé dynamométrique quasi indispensable

Merci à Squinou et Philfj pour les renseignements en lignes

 

 

Première étape : vidange de l’huile moteur et remplacement du filtre.

 

Le bouchon de vidange se trouve sous le bloc moteur. Il est normalement facile à enlever, sauf dans mon cas où le raccord du pot 4en1  se fait juste dessous, ce qui laisse peu de marge au démontage et rend le remontage du bouchon plus difficile encore (15 minutes !).

 

Le remplacement du filtre est facile. Il est pris dans un boîtier (le plus noir sur la photo) qu’il convient de vidanger en enlevant la petite vis du bas (clé de 8) puis de dévisser l’axe central (clé de 12).

 

On obtient alors le filtre compressé par un ressort un grand joint pour l’étanchéité du boîtier et un joint torique qui prend place dans une gorge de l’axe central.

 

 

 

 

Deuxième étape : démontage de l’embrayage

 

Déposer le couvercle d’embrayage situé à droite du moteur (celui avec le niveau d’huile et le bouchon de remplissage). Il est tenu par des vis (clé de 8) dont 2 sont plus longues que les autres. Un joint papier le sépare du bloc moteur. On aperçoit alors 6 boulons (clé de 10) qui tiennent le ressort diaphragme et le plateau pression qui appuie sur les disques.

 

 

Dévisser alors les 6 boulons progressivement et en alternance pour libérer le ressort diaphragme. Ne pas perdre la fine rondelle siège sur lequel il repose (dans mon cas, elle est restée colée au plateau de pression).

 

 

 

Oter le plateau de pression. L’empilement de disque apparaît alors.

Le premier disque est garni. Il est plus étroit que les autres. Viennent ensuite en alternance 6 disques lisses et 6 garnis. Il faut les enlever en les faisant simplement glisser.

 

Il reste alors un disque lisse et un deuxième disque garni étroit. Ils sont maintenus par un jonc élastique qui fait le tour de la couronne et dont chaque extrémité (en forme de croche) passe par un trou de celle ci :

 

Il faut donc repousser les extrémités du jonc (à gauche de la légende, en forme d’anneau) vers l’extérieur en faisant levier avec des tournevis.

L’accès aux derniers disques est libre. Derrière ceux-ci se trouvent une rondelle conique que l’on laisse en place (la mienne était mal placée, soit entre les 2 derniers disques)

 

 

 

Troisième étape : remontage et vérification

 

Préparer les disques garnis en les laissant tremper dans de l’huile moteur neuve pendant quelques minutes et procéder au remontage en prenant bien soin de remettre le jonc élastique convenablement.

Une fois l’empilement remis, il faut remettre le plateau pression et le diaphragme.

Les 6 vis se serrent progressivement et alternativement. Une fois qu’elle sont en butée, les serrer à la clé dynamométrique à 0.8kg.m, ce qui fait très peu ! Sans clé spéciale, il faut faire levier du bout de 2 doigts sur une clé de 10 cm. Tout à la force des doigts, pas du bras !

Si l’embrayage tourne en serrant, enclencher une vitesse.

 

Vérifier à présent que l’embrayage fonctionne en actionnant le levier. Dans mon cas, ça ne marchait pas car le piston du récepteur d’embrayage (côté gauche, juste au dessus du boîtier de filtre à huile) était sorti de son emplacement du fait de la pression interne dans le système hydraulique (j’avais changé le lookeed et peut-être mis un peu trop, plus dilatation due à la chaleur) et il s’était mis de travers donc l’embrayage ne le repoussant pas, le système restait débrayé. Après avoir démonté le récepteur (3 vis serrées à 1kg.m), j’ai renfoncé le piston avec une pince multiprise et remonté tout ça.

Il ne reste plus qu’a remonter le couvercle d’embrayage après avoir mis un joint neuf légèrement huilé (conseil de Squinou et Philfj) et de serrer les vis à 1kg.m.

 

Ne pas oublier de remettre le bouchon de vidange et l’huile moteur (3.35 litres). FIN

 

 

 

 

Voilà un très bon descriptif, à ceci je rajouterais que pour éviter le problème du cylindre récepteur et pour assurer un bon remontage il est préférable, même si ce n’est pas dans la  RTM,

de démonter le cylindre récepteur et pour empêcher une sortie intempestive du piston, on le bloquera en faisant le tour de l’ensemble avec un simple fil de fer.

 

Un grand merci à FJ55 pour ce CR

retour

Copyright

[ Design by http://www.homedesign-fr.net ]