YAMAHA FJ 1200

mon histoire avec miss fj

 
Cette machine je l’ai négociée 5500 francs en 1999, soit le prix du moteur étant donné que c’était le seul élément en bon état.
J’ai rajouté 500 francs de carte grise on arrive à 6000frs pour une base de restauration correcte avec un moteur sain et elle est arrivée chez moi par la route s’il vous plait !!
Maintenant au boulot !

Première étape :
Je démonte au maximum la bête, histoire de faire connaissance et de voir le fond de ses entrailles en découvrant que laisser coucher une moto dehors n’est vraiment pas bon. Au finale il ne reste plus que le moteur dans le cadre.

Deuxième étape :
je reprends un à un les morceaux du carénage et déjà je m’aperçois que l’ouie droite et le garde boue avant sont mort de chez mort, direction l’annuaire, magazine et autres bon plan pour trouver des numéros de casses et d’accessoiristes adaptable.
Je trouve mon ouie dans une casse du coté de LYON et mon garde boue chez POLY 26.
Pour le reste ce n’est pas brillant mais pas désespéré, en m’appuyant sur un bon article de MOTO 2 concernant la soudure sur abs, c’est à dire le plastique qui habille les ¾ des motos. J’entreprends de remettre en état la tète de fourche très abîmée au niveau de ses fixations, l’ouie gauche fêlée et autre et le sabot à divers endroits.
Le principe est simple comme une soudure sur métal, on fait fondre les deux parties à ressouder et si besoin est on rajoute du plastique d’apport de même nature.
Pour chauffer je me suis servi d’un fer à souder électrique pour les soudure à l’étain.

Une fois tout cela fini, dégrossissage des soudures et re-annuaire pour trouver un carrossier sympa et pas trop cher pour la peinture car ça , c’est vraiment pas mon truc, et voilà j’ai trouvé, 2500frs préparation, peinture métallisée et vernis nacré, en fait c’est le bleu des R1.

Troisième étape :
la selle la housse d’origine est déchirée et une personnalisation est vraiment coûteuse.
Je décide donc d’aller voir un sellier près de chez moi et bonne nouvelle, pour à peine 500frs il me reprends ma selle, égalise la mousse où ça en à besoin, il n'y a plus qu’à choisir la couleur du revêtement.

Quatrième étape :
La partie cycle, aller courage, le cadre couleur bizarre est poncé puis repeint en noir, le bras oscillant de la même couleur bizarre est décapé avec un bon décapant universel style V33 et retrouve sa couleur alu d’origine, toutes les biellettes de suspensions, té de fourche sont dégraissés et repeint en noir et les roulements sont regraissés et changés pour ceux qui n’en pouvait plus.
Rajoutez la dessus un pneu avant, deux ressorts de fourche hyperpro avec l’huile qui va bien, deux étriers avant d’occase avec de la durite avia devant et derrière, une paire de disque d’occase de TDM et oui c’est les mêmes, et divers caoutchouc, etc, etc…

Au total, un an de boulot, une machine qui me revient à un peu plus de 20000frs achat compris mais qui est à mon goût et qui est refaite pratiquement de A à Z et au rythme de ma bourse.

Pour ceux que ça intéresse, bien examiner la machine et faire tourner le moteur et surtout ne pas acheter ce genre de produit trop cher.

Sinon, le FJ est une machine remarquable, coupleuse à souhait, capable d’en remontrer au productions actuelles, avec une tenue de route saine, de nouveaux ressorts et capable de freinage sympas avec une paire de durite avia et aider par ces ressorts de fourche hyperpro. Quand au moteur, comme je le disais coupleux et pas fainéant dans les montées en régimes et quel allonge !!!! J’ai pointé un bon 260 a fond de taquet. (bon à ne pas imiter)

Voilà si vous avez des questions, je me tiens a disposition pour vous répondre sous le pseudo de squinou sur le forum et vous pouvez me laisser des mails à cette adresse : nanate@wanadoo.fr

Appel de phare à tous, JEAN-LUC.
 
 
Copyright

[ Design by http://www.homedesign-fr.net ]